1/1

 

Une architecture  en pierre massive, aimable avec ses voisins:

Le gabarit des constructions de La rue des Chantiers est variable. Rez-de-chaussée pavillonnaire , R+2 de petit collectif . Le rapport public/privé relève de typologies différentes suivant le type d’habitat (collectif ou individuel), le thème de la clôture, de la cour, du jardin ponctue le linéaire de la rue et constitue sa morphologie. Cette identité changeante au fil du temps se caractérise par des formes accumulées aux gré des appropriations et usages. Ces derniers points nous semble important à réintroduire et à réinterpréter dans notre projet, par la création d’une volumétrie évitant les ruptures brutales avec les avoisinants, et respectueuse du confort d’ensoleillement de chacun.Le bâtiment que nous projetons s’installe dans la continuité de ce tissu urbain grâce à une volumétrie simple et mesurée. Introduisant par des retrait et saillis autant de lieux propices a nuancer les limites public/privé dedans/dehors.La présence de l’espace vert intérieur identifié au PLU en arrière plan nous a conduit à concevoir un volume d’entrée qui depuis la rue ne viennent pas en oblitérer la perception et introduit une profondeur de champs tout en ménageant l’ensoleillement des avoisinants.

SEMISO Maître d'ouvrage / PROJET EN COURS

Logements en accession sociale à Saint-Ouen

2018 © lionel orsi tous droits réservés